Le porte-jarretelles est éternel

La sensualité d’une silhouette qui semble se mouvoir au rythme de la musique de la séduction, la lascivité de ce déhanchement que nulle autre ne saurait imiter et encore moins reproduire, la grâce de cette démarche que l’assurance d’être le point de mire de tous les regards corrobore crescendo. Toute la poésie émanant de cette situation porte une signature: celle du porte-jarretelles. Œuvrant dans la totale intimité, il confère à nos atours une beauté ensorcelante qui s’épanouit sur notre apparence extérieure.

Dessous féminin enlaçant délicatement notre taille ou nos hanches, il se munit d’attaches pour mieux accompagner les bas. Décidément, ils sont faits juste pour nous puisqu’ils nous ressemblent tellement: diaboliquement sexy!

Origine des porte-jarretelles

Femmes fatales, cet incontournable de notre boîte à lingeries, nous avons pris l’habitude de le porter pour envoûter l’élu de notre coeur, n’est-ce pas? Nous l’assimilons, de ce fait, automatiquement à la séduction.

Grande sera alors notre surprise lorsque nous mettrons la lumière sur ses origines: 1876 le vit apparaître sous les soins de Féréol Dedieu pour se positionner comme une solution médicale aux problèmes de circulation sanguine! A l’époque, les jarretières avaient, en effet, acquis la réputation de s’allier à ce caractère redhibitoire.

Le porte-jarretelles n’en devint toutefois pas la coqueluche des coquettes qui jetaient encore un regard enamouré sur les jarretières. Il fallut le secours de la mode, à travers le corset qui s’ornaient de jarretelles, que ce dessous commença à conquérir les coeurs féminins. Il débuta par ceux des Anglaises, en 1893, pour gagner, par la suite, l’affection de toutes les modeuses.

Le chemin qui lui restait à parcourir jusqu’à la gloire demeurait toutefois encore long. Mais la jet set de ces temps-là ont déja jeté leur devolu sur lui:  grâce au célèbre couturier français Paul Poiret, il accéda au monde très sélect de la mode.

Ce fut dans les années 1930. Parallèlement, l’affiche de Marlène Dietrich photographiée dans une pose divinement enjôleuse, vêtue d’un porte-jarretelles, provoqua un engouement bien compréhensible pour ce dessous.

Star pendant un moment, il redevint, après la seconde guerre mondiale, une pièce de lingeries que toutes boudaient: il était connu pour être l’apanage des prostituées. Il erra donc la totale discrétion, jusqu’aux années 70 où Chantal Thomas introduisit la lingerie sexy. Le porte-jarretelle connut de nouveau la renommée. Et l’histoire se répéta: il fut de nouveau visible sur le grand écran dans lequel Emmanuelle Seigner apparaissait sublime en talons aiguille, bas et, évidemment, porte-jarretelle.

Aujourd’hui, fashionistas du monde moderne, nous ne pouvons plus nous passer de lui. Intelligentes, nous savons miser sur les malins pour exercer notre charme, n’est-ce pas?

Types de porte-jarretelles

Dans le dessein de maintenir sa réputation à la hauteur de ses ambitions, le porte-jarretelles sait se décliner sous une myriade de facettes aussi fascinantes les unes que les autres:

incorrigible charmeuse, nous le porterons lacé pour porter la tension à son paroxysme. Ainsi agrémenté de lacets, ce dessous se fera le messager de la tentation sous toutes ses formes. La patience de monsieur sera mise à rude épreuve mais son ardeur n’en sera que décuplée.

Très futé à travers les modèles adaptables, il se dote de plusieurs attaches (six, huit, voire dix) pour permettre une tenue parfaite de nos bas. En toute quiétude, nous pourrons donc paonner de coquetterie.

Dans sa simplicité, sans froufrous, il cherche à connoter la séduction à l’état brut. Faussement ingénu, il saura attirer tous les regards pour les enivrer.

Comment choisir un porte-jarretelles ?

Convaincues? Bravo! Vous venez d’effectuer un pas de plus vers le glamour. Le second étape consistera à bien choisir le porte-jarretelles pour qu’il puisse nous insuffler son génie.

L’essayage est la clé du succès. N’hésitez surtout pas à vous y soumettre pour bien vous assurer que c’est le modèle auquel vous aspirez. Dans la foulée, vous éviterez d’opter pour une taille qui ne correspond aucunement à la vôtre.

Côté lingeries de mariage, le porte-jarretelles est un must pour la nuit de noces, mesdemoiselles! Veillez à le choisir très très sexy pour qu’il grave de son empreinte ce moment unique.

Comment porter un porte-jarretelles?

Au-dessous ou au-dessus de la culotte? Le choix nous incombe entièrement. Certaines préfèreront sentir sa présence et opteront, de ce fait, pour la première réponse. Tandis que d’autres choisiront la commodité et se tourneront vers la seconde.

Côté fashion, le porte-jarretelles se porte lorsque l’on veut se composer un look très sexy et/ou très classe: grande dame, nous époustouflerons tout le monde avec notre allure très Bon Chic Bon Genre sans toutefois verser dans la tendance mémère.

Le raffinement répondra alors présent au rendez-vous. Allié à une jupe et des talons aiguilles, il nous confèrera une féminité à toute épreuve, tandis que les jupes pin-up des années 40/50 sont plus qu’indiquées si l’on souhaite avoir l’allure d’une diva.

Côté envoûtement, habilement dévoilé, il laisse présager une ambiance très hot. Une petite jupe qui montre juste un pan de cette pièce de lingeries parviendra à réveiller encore plus les ardeurs. D’humeur coquine?

Le porte-jarretelles se fera votre complice inconditionnel, mesdemoiselles et mesdames. Son parfum de séduction capiteux portera notre sex-appeal à son summum pour enivrer monsieur.

Pour une ambiance torride, il se prêtera encore à son jeu favori qui consiste à lancer une œillade aguicheuse pour mieux faire succomber. Les atours de miss sexy? Des talons aiguilles, des dessous exhalant une sensualité à fleur de peau et, bien sûr, l’incontournable porte-jarretelles. Une musique langoureuse pour accompagner la danse de la séduction et tout y est: un, deux, trois, envoûtez!

Coquin, le porte-jarretelles s’associe volontiers à une image toujours très hot: celle d’un strip-tease très finement executé. Ce caractère très sexy le hisse au statut de chouchou des dames… comme des messieurs. Mais attention, il ne se cantonne pas à ce rôle puisqu’il sait aussi se montrer sagement élégant en insufflant un air BCBG à qui le porterait.

Mesdemoiselles et mesdames, à nous donc de choisir, le porte-jarretelles est dans notre camp.